Casse tête WW1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Casse tête WW1

Message  Admin le Dim 18 Aoû - 0:23

Voici un tuto basé sur la réalisation d'une arme de GN qui pourra vous servir à faire à peu près n'importe quoi (attention, cette arme ne sera pas toujours homologable en GN à cause des parties en bois).

Ici il s'agit d'un casse tête WW1, modèle réglementaire anglais de 1916, c'était pour nettoyer les tranchées. Pour les zombies ça le fait très bien aussi.

Rassemblons déjà le matériel (de gauche à droite) :
- mousse d'isolation en tube de plusieurs diamètres
- tige de composite* (fibre de verre) D.10mm (il s'agit d'une récup d'une vieille lance cassée). C'est ce qu'on appelle l'âme de l'arme.
- pot de latex liquide prévulcanisé
- colle néoprène (ici en spray, c'est plus cher mais c'était en stock à la maison)
- du tapis de sol (épaisseur 10, de plus en plus difficile à trouver, les nouveaux modèle sont plus fin ou moins dense. Il fait faire attention à ne pas prendre celui qui ne revient pas en place lorsqu'on l'écrase)
- du tuyau D.10 intérieur, 14 extérieur (pour aquarium)



* On utilise le composite car c'est pratiquement incassable, du coup en cas de chute sur l'arme, elle ne risque pas de se briser en faisant des pics pointus et perforants.
Ne JAMAIS prendre du bois, les échardes en cas de casse sont très dangereuses. L'alu va plier et vous allez vous retrouver avec une épée à l'équerre, c'est moyen bof. Le plastique va casser aussi (pour les tubes PVC en tout cas).


Je commence par couper un bout de manche d'outil qui traine (10 cm de long).




Un petit coup de tour pour lui donner un peu de galbe, faire les rainures et percer au centre.
Évidemment pas besoin d'un tour pour faire ça, c'est juste pour rapide.




Montage à fort de la tige dans le bois.




Mise à longueur de la tige. Attention, cette matière est de la vraie saloperie. Ne respirez surtout les poussières et faites super attention aux petites fibres qui se plantent dans la peau et qu'on arrive pas à enlever).




Je vais ensuite manchonner la tige avec le tuyau fendu pour pouvoir l'enfoncer sur toute la longueur. Ce tuyau n'a d'intérêt que pour augmenter le diamètre de la tige et éliminer le jeu dans la mousse d'isolation.




Attention je ne coupe pas le tube jusqu'en haut et je le laisse dépasser un peu de la tige. Il s'agit de protéger le joueur frappé par un coup d'estoc (de la pointe) bien que ce genre de frappe soit interdit en GN. Cette protection est trop légère pour une vraie arme de GN, habituellement, sur une épée on va renforcer la pointe avec du cuir collé dans l'épaisseur de la mousse.




Petit montage à blanc pour vérifier les proportions. Elle sera un poil plus courte.




Redémontage et collage du tuyau (colle blanche). Ce sera tout pour aujourd'hui, faut que ça sèche.




Collage de la mousse. Je l'ouvre en deux (il y a de toute façon une prédécoupe), je mets de la colle dedans et de la colle sur la tige. J'attends 10 bonnes minutes que ça sèche et j'assemble. Il faut pas se louper car une fois en contact, les deux surfaces encollées sont ... collées.
Ensuite je protège avec du scotch à peinture l'extérieur de la mousse et du manche et j'encolle les deux côtés de la mousse ... 10 min ... et je rapproche les bords.
J'enroule dans du papier et je saucissonne avec du scotch : pas le scotch directement sur la mousse, il l'arrache au décollage.






Je procède de la même façon avec le bout du gros tube (découpe, encollage, attente, collage, saucissonnage).
On voit bien la couche de colle sur le bout.
Vous remarquerez également le petit bout rond taillé dans le tapis bleu pour boucher le bout. Il a été collé en même temps que le première tube en mousse.




Mauvaise surprise au "démoulage", la mousse à garder la forme du scotch, j'ai du trop serrer. Tant pis on rattrapera ça à la chaleur ou au ponçage.
Sinon, ça tient bien.

Les tests de frappe sont bons également, ça fait pas trop mal.




Collage des faux clous : un petit bout de mousse vaguement taillé en rond et vaguement arrondi à la Dremel.




Ponçage de la mousse pour rattraper les creux et ajuster au niveau du manche.




Du coup, voici la forme définitive.




Presque 3 ans après, j'attaque le latexage avec un mélange de latex prévulcanisé, de la peinture Acrylique et pour plus tard du vernis Acrylique.
Mes produits étant un peu vieux, je dilue à l'eau.
Application au pinceau préalablement huilé et essuyé pour éviter que le latex accroche (ça fait très vite des petites boulettes qui se retrouve à l'application).
On rince également très vite le pinceau.






On est à peut prêt à mi-couches (7-8 je sais plus).




Voilà fini. Le voici mis en peinture par Zam.
Vous remarquerez la qualité du vieillissement.




Admin
Admin

Messages : 89
Date d'inscription : 10/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://droopaille.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum